La vie il y a 30 ans

Published:09/03/2020


Connaissance de l’investisseur +clock10 Minutes = Investir en toute confiance


"Les gens sont très ouverts aux nouvelles choses, à condition qu’elles soient exactement comme les anciennes. "~ Charles F. Kettering

Les GPS. Google. Les IRM. Les ordinateurs portables. Les lentilles de contact à usage unique. Les fonds négociés en bourse (FNB). Qu’est-ce que toutes ces choses ont en commun? 

Aucune d’entre elles n’existait il y a 30 ans.   

Oublions les inventions. Il y a 30 ans, en 1990:

  • Nelson Mandela a été libéré après 27 ans d’emprisonnement en Afrique du Sud. 
  • Les grues ont commencé à démolir le mur de Berlin.
  • Le télescope spatial Hubble a fait parvenir ses premières photos de l’espace.

Si vous étiez là à cette époque et que vous vous souvenez de ces inventions et de ces événements, ce blogue ne vise pas à vous faire sentir vieux (si c’est le cas, pardon!). Bien que nous puissions parler longuement des effets positifs de ces inventions et de ces événements sur notre vie, nous allons nous concentrer sur un aspect important de l’évolution du contexte canadien des placements : la création des FNB au Canada.

Du jour 1 à aujourd’hui : aucun signe de difficultés

Le 9 mars 1990, le Fonds indiciel de participation iUnits S&P/TSE 60 a été lancé au Canada, marquant ainsi la création du premier FNB au monde. Aujourd’hui, les FNB célèbrent leurs 30 ans d’offre d’options de placement diversifiées à faibles frais aux Canadiens.

Depuis le premier jour, la popularité des FNB ne cesse de croître. Selon le rapport 2019 sur les fonds d’investissement de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC), à la fin de l’année dernière, les FNB canadiens:

  • Avaient un actif total de 205 milliards de dollars, 
  • Les ventes positives et la vigueur du marché ont entraîné une augmentation de 31 % des actifs des FNB en 2019,
  • Depuis la fin de 2010, les actifs des FNB ont plus que quintuplé, soit une augmentation de 167 milliards de dollars.

Comment les FNB se comparent-ils aux fonds communs de placement?

Les ventes nettes de fonds communs de placement ont totalisé 16,9 milliards de dollars en 2019  et les ventes nettes de FNB ont totalisé 27,9 milliards de dollars. Il s’agit donc de la quatrième année où les ventes nettes de FNB ont dépassé celles des fonds communs de placement; les autres années étaient 2008, 2009 et 2018*.

Qu’en est-il de 2020 et au-delà?

Nous savons que la croissance et la popularité des FNB sont vigoureuses et ne cessent de croître. Que nous réserve l’avenir? Les facteurs qui ont permis aux FNB d’en arriver là où ils sont aujourd’hui garantiront-ils leur succès dans le futur?

Nous croyons que les tendances suivantes façonneront le paysage des FNB dans un avenir rapproché et au-delà:

  • Solutions plus thématiques — En général, l’objectif des FNB thématiques est de fournir aux investisseurs un accès à des segments du marché à croissance rapide et souvent « perturbateurs » ainsi qu’une exposition ciblée à des actifs qui n’étaient habituellement pas offerts à la plupart des investisseurs. La technologie, l’immobilier et les infrastructures en sont des exemples. 
  • Stratégies de gestion du risque — De plus en plus de Canadiens recherchent des FNB réputés pour avoir une faible volatilité pour les aider à gérer la volatilité et les replis des marchés. Parmi ceux-ci, on retrouve des FNB à « faible volatilité » dont l’objectif est d’offrir des rendements moins volatils que ceux de l’indice de référence ou de l’indice général.
  • Nouvelles stratégies de titres à revenu fixe — Auparavant, les titres à revenu fixe étaient simples et consistaient à investir dans des obligations de première qualité ou des fonds communs de placement à revenu fixe. Mais aujourd’hui, la façon d’accéder aux titres à revenu fixe évolue. La popularité des FNB à revenu fixe est attribuable au fait qu’ils offrent une plus grande diversification, des prix attrayants et une plus grande liquidité que les obligations à émission unique.
  • Des stratégies plus actives — Bien que les FNB à gestion passive dominent toujours, les FNB à gestion active continuent de gagner en popularité, et cette tendance ne devrait pas s’estomper de sitôt. Le rapport coût-efficacité et la volatilité des marchés (qui sont typiques lorsque les investisseurs recherchent une gestion active) sont deux raisons pour lesquelles les FNB à gestion active continueront d’attirer les investisseurs à l’avenir.

GPTD continue d’évoluer et regarde vers l’avenir

À GPTD, nous reconnaissons le rôle important que les FNB peuvent jouer : l’exposition à plusieurs catégories d’actif, secteurs d’activité et régions géographiques et la diversification à faible coût. Nous avons également à cœur de vous procurer une des plus larges gammes de solutions de placement au Canada, de même que les modules de base dont vous avez besoin pour bâtir un portefeuille solide qui vous permettra d’atteindre vos objectifs de placement. C’est pourquoi, à la fin de 2019, nous avons ajouté dix nouveaux FNB à notre gamme de solutions en constante expansion et nous continuons d’explorer les occasions d’élargir davantage les options de placement en matière de FNB pour les investisseurs. La TD se concentrera sur ce qu’elle fait de mieux en matière de titres à revenu fixe, d’actions fondamentales et de stratégies quantitatives dans un avenir très proche.

Pour en savoir plus sur la gamme de solutions de FNB de GPTD, veuillez visiter notre Centre de ressources sur les FNB. De plus, pour avoir plus rapidement accès aux ressources et mises à jour, n’oubliez pas de suivre notre compte Twitter.


 
* Rapport 2019 sur les fonds d’investissement de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC).
MD Le logo TD et les autres marques de commerce sont la propriété de La Banque Toronto-Dominion. 


TDAM Aperçu de Connections:

Autres ressources intéressantes :

podcast
Écoutez maintenant

Écoutez maintenant

Balado TDAM Talks

podcast
Nouveautés

Nouveautés

Centre de ressource sur les FNB

podcast
Restez au fait

Restez au fait

Rapport sur le marché

retour au sommet Haut