Information sur l'entrepriseLeadership éclairé › Leadership éclairé

Leadership éclairé

2005


"Allocution devant l’assemblée générale annuelle de United Way, London"

Cet article a été publié le 20 juin 2005.
Écrit par Fred Tomcyzk.

FacebookTwitterGoogle+

Je souhaite un bon après-midi à tous et à toutes. Je suis heureux d’être à London, pour vous parler d’un sujet qui me tient à cœur.

Pour commencer, je vous félicite de cette incroyable victoire de vos favoris, les Knights, il y a une couple de semaines! Je vous félicite également pour le 150e anniversaire de votre ville. La TD célèbre aussi son 150e anniversaire cette année.

La Société canadienne des postes a émis un timbre spécial pour souligner nos 150 ans et a lancé une enveloppe commémorative en l’honneur de London. Nous avons le timbre, vous avez l’enveloppe. Nous sommes faits pour nous entendre et collaborer!

Je vais risquer une affirmation : toutes les personnes, dans cette salle, ont à cœur les intérêts de leur collectivité. Je ne prends pas un bien grand risque en disant cela à l’assemblée générale annuelle de United Way, un organisme qui est l’exemple même de l’engagement et du leadership dont toute collectivité a besoin pour se développer.

On m’a invité à dire quelques mots au sujet de la responsabilité sociale de l’entreprise et du rôle que celle-ci peut jouer dans l’épanouissement des collectivités. On s’entend pour dire qu’il existe deux types de responsabilité sociale : d’une part, celle des entreprises envers le milieu où elles sont actives et, d’autre part, celle de tous les citoyens, y compris les entreprises, à l’égard de la collectivité.

Si, comme moi et la banque pour laquelle je travaille, et, bien entendu, la section locale de United Way, vous vous voyez comme des membres de la collectivité, dès lors, le bien-être de la collectivité est la responsabilité de chacun. Ne cherchons pas un chef ou un héros pour prendre les choses en main, c’est notre tâche à tous.

L’administration municipale ne peut assurer seule la prospérité de la ville, pas plus que ne peut le faire la TD. Ni l’Université Western Ontario, ni votre association ne peut garantir seule le succès général. Mais si nous poussons tous à la roue, tout devient possible.

Aujourd’hui, la plupart des entreprises, comme la TD, passent un « contrat social » avec la collectivité. Malgré quelques variantes, ce genre de contrats comprend un certain nombre d’éléments communs :

  • Nous serons un bon employeur.
  • Nous offrirons un service à la clientèle exceptionnel.
  • Nous favoriserons la diversité en milieu de travail.
  • Nous contribuerons au mieux-être de la collectivité par des programmes de dons et de commandites.
  • Nous respecterons l’environnement.
  • Nous conduirons nos affaires en toute intégrité.
V oilà de grands principes, à l’application desquels nous nous sommes engagés. Nous diffusons chaque année notre rapport sur les responsabilités de manière à exprimer de façon transparente nos engagements envers les collectivités où nous menons nos activités. Pourtant, ces principes perdent de leur signification si une entreprise ne se considère pas comme faisant partie du milieu plus large. Nos engagements prennent un tout autre sens si nous affirmons en même temps notre appartenance à la collectivité, si nous reconnaissons que nous perdrions au change si nous ne tenions pas nos promesses.

Qu’avons-nous donc à perdre?

  • La confiance de nos employés et de nos clients;
  • Des affaires et la possibilité d’élargir nos activités;
  • La chance de contribuer à la prospérité de la collectivité et l’estime du milieu;
  • L’occasion d’exercer une influence positive sur le développement communautaire.
L a chance de contribuer à l’épanouissement de la collectivité nous a incités à délaisser les vieilles formes de philanthropie – chèques, sourires et poignées de main pour la photo – pour adopter une approche qui favorise le dialogue et le changement véritables.

Nous avons demandé à nos employés, vos voisins, quelles étaient leurs préoccupations. Nous avons ensuite remanié notre philosophie en matière de dons de bienfaisance et donné la priorité à ce qui était vraiment important non seulement pour la TD, mais aussi pour ses employés, les artisans de notre succès. Ils nous ont dit ce qui leur tenait le plus à cœur : la vitalité des collectivités et la santé, le bien-être et l’avenir de nos enfants.

C’est ainsi que nous choisi les trois piliers de notre programme de dons :

  • la santé des enfants,
  • l’éducation,
  • la protection de l’environnement.
N ous avons d’abord publié des études économiques qui ont suscité un débat national sur la nécessité d’insuffler un nouveau dynamisme à nos villes et conduit à l’adoption de nouvelles politiques. Nous avons investi, et continuons de le faire, dans des initiatives qui, croyons-nous, changeront la vie de nos enfants, notamment les suivants :
  • des programmes de bourses d’études;
  • des activités d’alphabétisation;
  • le Réseau Enfants-Santé, qui vient en aide aux hôpitaux pour enfants partout au Canada.
D epuis plus de 15 ans, la Fondation TD des amis de l’environnement soutient des projets dans le domaine de la protection de l’environnement. Cette initiative a d’abord été implantée ici même, à London, puis a pris de l’expansion. La Fondation parraine aujourd’hui des projets communautaires à caractère environnemental dans des centaines de localités. Un volet important de son action consiste à sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement, de sorte que l’avenir soit plus sain.

Nous distribuons encore des chèques, mais ce n’est là que le prélude de notre intervention.

J’ai déjà habité à London, j’admets ne pas être tout à fait impartial. J’aime votre ville et son sens de l’action communautaire. Chefs de file comme citoyens, tous savent depuis longtemps que la ville ne serait pas sauvée par quelque héros solitaire. Pour qu’elle prospère, les citoyens de tous les horizons devaient se mobiliser : les autorités, les chefs d’entreprise, les leaders des organismes sans but lucratif et les représentants des milieux universitaire et artistique.

Les gens de London se sont fixé un but, celui de prendre place parmi les villes les plus dynamiques du pays. Voici les résultats :

  • Le centre-ville a été revitalisé.
  • Un renouveau culturel s’est amorcé grâce à divers projets, par exemple la Cité de la création, la Bibliothèque municipale et le John Labatt Centre.
  • L’université et les collèges ont subi d’importantes rénovations.
  • L’industrie du savoir s’est développée, notamment dans le secteur de la biotechnologie, qui attire des gens talentueux du monde entier.
E t ce n’est pas fini. Garder le cap sur le développement urbain est une tâche de tous les instants, mais je suis persuadé que les citoyens de London y parviendront.

Je suis fier de travailler pour une entreprise qui s’intéresse vivement à l’essor de votre ville. Rien de surprenant à cela, le Groupe financier Banque TD emploie 3 700 personnes dans la région de London. Nous y comptons 22 succursales et 7 centres d’appels, nous sommes partie prenante de la vie de la collectivité.

Nous voulons faire plus que signer des chèques, nous voulons participer à la transformation en cours. C’est pourquoi nous contribuons au Robarts Research Institute, nous soutenons les établissements d’enseignement, les hôpitaux et les musées de votre ville. C’est pourquoi nous contribuons à United Way.

De plus, parce que nous savons que l’épanouissement de la jeune génération est l’une des clés du succès, nous soutenons également les groupes et projets suivants :

  • l’association Junior Achievement;
  • le Boys and Girls Club de London;
  • le projet Investing In Kids;
  • diverses initiatives nationales à portée régionale, dont le programme de Bourses d'études TD Canada Trust et le projet Investing in Youth de TD Waterhouse.
T ous les gens de la TD veulent que London atteigne ses objectifs. Nous désirons que toutes les collectivités auxquelles nous appartenons réalisent leurs aspirations. Voilà qui explique le sens de notre action dans les milieux urbains et ruraux de tout le pays.

Les gouvernements sont en train d’imposer aux villes une plus grande responsabilité au chapitre du financement du renouveau urbain. Les grands centres drainent la population et les entreprises des petites localités. Avec des ressources limitées, celles-ci doivent financer une liste grandissante de besoins, dans les domaines des arts et de la culture, des infrastructures, des parcs et des écoles, des soins de santé et des services d’urgence.

Le leadership communautaire et la responsabilisation à tous les niveaux n’ont jamais eu autant d’importance. Comment prendre en main l’avenir de la collectivité? L’un des moyens d’y parvenir est de favoriser le leadership.

Il y a quelques mois, j’ai eu l’honneur de prononcer une allocution à l’occasion d’une cérémonie en hommage aux directeurs d’école secondaire s’étant le plus distingués. Ce sont leurs qualités de leader qui font le succès de leur établissement. Leur capacité de solliciter l’engagement de la collectivité et de motiver leur équipe est ce qui leur permet de placer leur école aux premiers rangs. Ils utilisent leur influence dans la collectivité pour pousser leurs élèves vers le dépassement.

Voilà ce peuvent faire les chefs de file, qu’il s’agisse d’un PDG qui veut lancer un dialogue national sur l’état de nos villes, d’une vedette qui désire sensibiliser la population à une cause ou d’un leader municipal animé d’une noble idée.

La TD vient de lancer une initiative sur le leadership qui vise à dépister et à former des chefs de file à tous les niveaux du Groupe. Nous propageons les principes fondamentaux du leadership dans toute l’entreprise, dont les suivants :

  • Laisser sa marque.
  • Bâtir l’avenir.
  • Pratiquer la transparence.
  • Faire preuve d’une intégrité sans faille.
N ous espérons que nos employés exerceront une bonne influence tant au sein du Groupe que dans la collectivité et nous croyons qu’il est très important de reconnaître, de développer et de récompenser les leaders. Il faut aussi se pénétrer de l’idée que nous pouvons tousjouer le rôle de leader :
  • en s’impliquant au travail ou en classe;
  • en participant activement à des organismes tels que United Way,
  • en prenant part à la chose publique;
  • en prenant la tête d’une association de quartier.
Q ui dit leadership, dit responsabilité et participation. Cela signifie solliciter l’engagement de ses concitoyens, se donner une vision et la réaliser. Les chefs de file nous rappellent les raisons de notre engagement, suscitent les occasions de s’impliquer et jettent un éclairage sur les débats de l’heure.

Récemment, le London Free Press a invité des citoyens éminents à mettre sur papier leur vision d’avenir. Des architectes, des auteurs et des chefs d’entreprise ont ainsi fait part de leurs idées au sujet du développement de la ville : attirer et retenir les meilleurs des jeunes talents, promouvoir l’immigration et l’accroissement de la population, ou encore favoriser la création et les créateurs. L’invitation du journal a donné lieu à un échange d’idées d’un très haut niveau. Grâce à ce genre de dialogue – à l’école, à l’hôtel de ville, en milieu de travail –, on crée un climat qui encourage l’engagement et le changement.

En conclusion, je tiens à vous dire que, selon moi, l’exercice de la responsabilité sociale de l’entreprise contribue véritablement à l’épanouissement de la collectivité, surtout si les gens font preuve de solidarité. Nombreux sont ceux qui prennent conscience que les entreprises soucieuses de leurs responsabilités sociales peuvent apporter beaucoup à la collectivité. Il reste beaucoup à faire, c’est pourquoi nous devons tousparticiper et agir comme chefs de file dans notre milieu.

Merci beaucoup.

 

Image de la haute direction Fred Tomcyzk
Fred Tomcyzk
Président et chef de la direction
TD Ameritrade

Demander des renseignements additionnels

Relations avec les médias

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur les communiqués ou les porte-parole à la TD, veuillez visiter notre Salle de presse et nous serons heureux de vous aider davantage.

Porte-parole en vedette

Pour demander une entrevue avec un porte-parole de la TD (par secteur de responsabilité), veuillez visiter notre section Porte-parole en vedette.

Récents communiqués

Pour en apprendre davantage sur la haute direction de la TD, notre recherche, ou pour connaître les dernières nouvelles de la TD, visitez notre Salle de presse.