Perspectives pour 2020 : Une série de blogues de Gestion de Placements TD (GPTD) sur l’élection présidentielle aux États-Unis

Connaissance de l’investisseur +
clock 5 Minutes =
Investir en toute confiance

Alors que tire à sa fin ce qui semble être la plus longue campagne électorale que nous ayons jamais connue, nous sommes en mesure de mieux évaluer à quoi pourrait ressembler la scène politique et celle des placements, une fois les bulletins de vote compilés et le vainqueur, annoncé. Cela dit, le chemin qui reste à parcourir jusqu’au fil d’arrivée demeure incertain, car ce à quoi nous sommes habitués est peu susceptible de se produire lors de la journée de l’élection. Il est de plus en plus évident que, compte tenu des circonstances particulières propres à cette élection, il n’y aura aucun vainqueur le 3 novembre. Il n’y aura aucune concession bienveillante de la part du candidat perdant et aucune célébration par le vainqueur.

Nous nous sommes entretenus avec des membres de l’équipe de gestion de portefeuille de GPTD pour savoir ce qu’elle surveillera au cours des quelques semaines précédant l’élection, qu’elles sont les occasions potentielles compte tenu des issues possibles et quelle sera sa stratégie de placement dans l’actuel contexte d’incertitude.

Scott Colbourne, directeur général, gestionnaire de portefeuille, Titres à revenu fixe mondiaux

Nos collègues de la répartition des actifs ont fait de l’excellent travail dans un précédent billet; ils ont abordé ce à quoi les investisseurs peuvent s’attendre sur le plan politique selon l’issue de l’élection. David Sykes a souligné ce qu’une victoire de Trump ou de Biden pourrait signifier pour les marchés boursiers et la croissance économique future. Étant donné que, peu importe qui remportera la victoire, la politique monétaire de la Réserve fédérale - qui est indépendante - demeurera expansionniste, j’aimerais mettre l’accent sur les conséquences possibles sur la devise, un important facteur de rendements mondiaux.

« Vague bleue » – Joe Biden remporte la présidence, les démocrates prennent le contrôle du Sénat :

L’augmentation des dépenses budgétaires prévue par les démocrates pourrait entraîner une dépréciation du dollar américain. Toutefois, l’opinion selon laquelle le leadership des démocrates influe négativement sur les marchés à risque est peut-être exagérée. La présidence de Biden devrait favoriser le commerce mondial et les marchés émergents.

Statu quo – Donald Trump remporte la présidence, les républicains conservent le contrôle du Sénat :

Il est probable que les politiques qui ont caractérisé le premier mandat de Trump se poursuivront : baisses d’impôts, conflits commerciaux et déréglementation. Dans un tel scénario, le dollar américain devrait se maintenir ou s’apprécier légèrement, la croissance mondiale pourrait être freinée au détriment des marchés émergents et les dépenses budgétaires pourraient être moindres que celles actuellement prévues.

Décision partagée – Joe Biden remporte la présidence, les républicains conservent le contrôle du Sénat :

En un mot, ce scénario pourrait mener à une impasse. Toutefois, les impasses tendent à éliminer l’incertitude, une bonne chose pour les marchés à risque. Dans ce scénario, le dollar américain subirait de modestes pressions à la hausse ou à la baisse.

Robert Pemberton, directeur général et chef, Titres à revenu fixe

Les campagnes que nous observons au sud de la frontière demeurent pour le moins intéressantes. À une époque où nous sommes tous à la recherche de contenu à consommer, le spectacle politique entourant cette course est devenu un incontournable pour beaucoup d’entre nous. Malheureusement, le premier débat présidentiel a davantage ressemblé à un spectacle qu’à un échange sérieux. Par chance, la raison l’a emporté lors de la course à la vice-présidence.

L’annonce, en octobre - sur Twitter évidemment -, que le président et la Première dame avaient contracté la COVID-19 a été la cerise sur le gâteau des nouvelles de 2020. Bien que cette annonce ait brièvement ébranlé les marchés à risque, les investisseurs ont plutôt été effrayés par l’annonce soudaine du président selon laquelle toute négociation quant à de nouvelles dépenses de relance serait reportée après l’élection. Les marchés se sont redressés lorsque la Maison-Blanche a fait volte-face en raison des ventes massives sur les marchés et des résultats de sondages négatifs. Nous nous attendons à des épisodes de volatilité alimentés par les manchettes alors que le fil d’arrivée n’est plus bien loin. Au cours des prochaines semaines, il sera essentiel de tenter de prévoir l’imprévisible et de se concentrer sur les objectifs de placement à long terme.

En ce qui concerne les résultats inattendus lors d’élections, cela n’a rien de nouveau, surtout au cours des dernières années. Souvenons-nous que l’électorat américain avait été bouleversé lors de la dernière élection présidentielle, lorsque la favorite présumée Hilary Clinton a été défaite par Donald Trump, un outsider. Les électeurs britanniques avaient également été consternés quelques mois plus tôt, à l’été 2016, lorsqu’on a annoncé, à l’issue du dépouillement des votes, que le Royaume-Uni quitterait l’Union européenne.

La possibilité d’un résultat non concluant le jour de l’élection n’est pas non plus sans précédent. En 2000, la controverse ayant entouré les bulletins mal poinçonnés en Floride a entraîné un long débat quant au vainqueur de l’élection. Celui-ci a été finalement réglé par la Cour suprême des États-Unis. Ce n’est que le 13 décembre, soit 36 jours après l’élection, qu’Al Gore a concédé la victoire à George W. Bush.

Dans ce contexte d’incertitude, il est essentiel de se concentrer sur les objectifs à long terme et de ne pas se laisser influencer par les dernières manchettes ou les derniers sondages. Bien que nos équipes de placement soient animées par la passion, c’est la discipline qui les caractérise. C’est grâce à cette discipline et au respect de nos processus de placement de longue date que nous pourrons produire des résultats positifs pour nos clients.

Les renseignements aux présentes ont été fournis par Gestion de Placements TD Inc. aux fins d’information seulement. Ils proviennent de sources jugées fiables. Ces renseignements n’ont pas pour but de fournir des conseils financiers, juridiques, fiscaux ou de placement. Les stratégies fiscales, de placement ou de négociation devraient être étudiées en fonction des objectifs et de la tolérance au risque de chacun.

Le présent document peut contenir des déclarations prospectives qui sont de nature prévisionnelle et pouvant comprendre des termes comme « prévoir », « s’attendre à », « compter », « croire », « estimer » ainsi que les formes négatives de ces termes. Les déclarations prospectives sont fondées sur des prévisions et des projections à propos de facteurs généraux futurs concernant l’économie, la politique et les marchés, comme les taux d’intérêt, les taux de change, les marchés boursiers et financiers, et le contexte économique général; on suppose que les lois et règlements applicables en matière de fiscalité ou autres ne feront l’objet d’aucune modification et qu’aucune catastrophe ne surviendra. Les prévisions et les projections à l’égard d’événements futurs sont, de par leur nature, assujetties à des risques et à des incertitudes que nul ne peut prévoir. Les prévisions et les projections pourraient s’avérer inexactes dans l’avenir. Les déclarations prospectives ne garantissent pas les résultats futurs. Les événements réels peuvent différer grandement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives. Un certain nombre de facteurs importants, y compris ceux énumérés plus haut, peuvent contribuer à de tels écarts. Vous ne devriez pas vous fier aux déclarations prospectives.

Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD (le « Comité ») est formé de divers professionnels des placements de la TD. Le CRAGP a le mandat de publier des perspectives trimestrielles qui présentent un point de vue concis sur la situation à prévoir sur les marchés pour les 6 à 18 mois à venir. Ces conseils ne garantissent pas les résultats futurs, et les événements sur les marchés peuvent se révéler sensiblement différents de ceux implicitement ou explicitement formulés dans les perspectives trimestrielles du CRAGP. Les perspectives des marchés du Comité ne remplacent pas les conseils de placement. Gestion de Placements TD Inc. est une filiale en propriété exclusive de La Banque Toronto-Dominion. Toutes les marques de commerce appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

MD Le logo TD et les autres marques de commerce sont la propriété de La Banque Toronto-Dominion ou de ses filiales.


Partager
retour au sommet Haut