Perspectives pour 2020 – Partie 4 : Une série de blogues de Gestion de Placements TD (GPTD) sur l’élection présidentielle aux États-Unis

Connaissance de l’investisseur +
clock 5 Minutes =
Investir en toute confiance

Dans le blogue de la semaine dernière, l’équipe des titres à revenu fixe a traité des réactions possibles des marchés obligataires aux différents résultats possibles de l’élection. Dans le blogue d’aujourd’hui, l’équipe des placements alternatifs de GPTD nous fait part de ses réflexions sur les possibles effets que les résultats de l’élection pourraient avoir sur le secteur des placements alternatifs.

Une attention particulière aux infrastructures

L’examen des répercussions que l’élection américaine pourrait avoir sur notre plateforme de placements alternatifs portera essentiellement sur les infrastructures et, plus particulièrement, sur l’énergie renouvelable. À l’heure actuelle, le Fonds d’infrastructures Greystone TD est avantageusement positionné, du fait d’un portefeuille de placements américains principalement axés sur le secteur de l’énergie renouvelable (énergie solaire) et détenant une participation dans le secteur des transports.

Il importe de souligner que les résultats de l’élection, quels qu’ils soient, ne devraient pas avoir d’effets négatifs sur les dépenses en infrastructures. En fait, les infrastructures traditionnelles comme les transports (routes, ports et aéroports), l’électricité et l’eau, et même les infrastructures numériques, constituent le fondement d’une économie, procurant des services essentiels et répondant aux besoins de base des entreprises et des personnes. Les États-Unis constituent le plus vaste marché d’infrastructures au monde et ont grandement besoin de remplacer leurs infrastructures existantes et d’investir dans de nouvelles infrastructures, peu importe les résultats de l’élection.

Des dépenses en infrastructures soutenues, indépendamment des résultats des élections

Selon les différents scénarios électoraux possibles, nous estimons que les dépenses en infrastructures continueront d’augmenter pour soutenir une économie sans cesse croissante. La principale différence réside dans le fait que la plateforme de Joe Biden mise davantage sur des infrastructures vertes et des énergies renouvelables qui devraient contribuer à la durabilité de l’environnement. Sous une administration Biden, nous pourrions assister à une augmentation des mesures favorisant les projets d’énergie renouvelable et à une croissance accélérée de ces derniers, sous réserve de l’approbation du Sénat. Bien que la plateforme de Joe Biden soit axée sur les énergies renouvelables, les investissements dans ces énergies n’ont pas cessé sous l’administration Trump, les États-Unis continuant de figurer parmi les principaux marchés d’énergies renouvelables au monde. Néanmoins, Donald Trump continuera vraisemblablement d’appuyer davantage les énergies conventionnelles.

Une perspective à long terme

En tant qu’investisseurs à long terme, nous optons pour une stratégie axée sur la détention de portefeuilles multigénérationnels d’actifs de qualité institutionnelle. Étant donné la nature de nos investissements – tant en matière de dépenses en capital que de complexité –, les décisions tactiques à court terme ne font pas partie de notre processus. Nous estimons qu’un portefeuille bien diversifié est essentiel pour résister aux turbulences et tirer son épingle du jeu dans différents scénarios économiques.

Comme nous avons pu le constater durant la pandémie de COVID-19, les actifs d’infrastructures ne se valent pas tous. Ainsi, les actifs qui ont une forte corrélation avec l’économie, notamment ceux des secteurs de l’aviation et des routes à péage, constatent une baisse de leurs revenus du fait d’une diminution des déplacements en cette période sans précédent. En revanche, les actifs axés sur la prestation de services essentiels, notamment les énergies renouvelables et la production énergétique, enregistrent des revenus stables durant la pandémie. Ces types d’actifs qui disposent de flux de revenus contractuels représentent environ 93 % de notre stratégie. Cette situation démontre clairement que la construction du portefeuille est essentielle au maintien de la résilience en période d’incertitude, ce que nous ne perdons pas de vue lorsque nous bâtissons notre plateforme d’infrastructures.

Dans leurs programmes respectifs, Joe Biden et Donald Trump accordent une certaine importance aux dépenses en infrastructures. Néanmoins, le vainqueur des élections héritera inévitablement d’une économie plombée par un endettement d’une importance longtemps inégalée. Ce contexte pourrait constituer une occasion pour les investisseurs institutionnels qui ont de l’expérience et du capital à investir, alors que les gouvernements risquent d’être entravés par des budgets serrés et pourraient chercher à vendre des actifs d’infrastructures pour amasser des fonds. Par ailleurs, la Réserve fédérale américaine a récemment revu sa stratégie pour privilégier une stimulation de l’inflation, donnant surtout à penser qu’elle serait à l’aise de dépasser sa cible d’inflation. Les placements dans des actifs réels, comme ceux de l’immobilier et des infrastructures, sont bien positionnés dans un contexte inflationniste, car les flux de revenu provenant de ces actifs (baux et conventions d’achat d’énergie) sont généralement indexés à l’inflation. Nous avons toujours une opinion favorable quant au rôle des placements alternatifs dans la composition stratégique de l’actif des portefeuilles en raison de leurs rendements et de la relative stabilité des revenus qu’ils génèrent.

Nous espérons que vous avez apprécié la série de blogues en quatre parties sur l’élection présidentielle américaine de 2020 et nous vous invitons à consulter régulièrement le blogue Points de vue de GPTD au cours des prochaines semaines pour lire d’autres blogues informatifs.

Les renseignements aux présentes ont été fournis par Gestion de Placements TD Inc. aux fins d’information seulement. Ils proviennent de sources jugées fiables. Ces renseignements n’ont pas pour but de fournir des conseils financiers, juridiques, fiscaux ou de placement. Les stratégies fiscales, de placement ou de négociation devraient être étudiées en fonction des objectifs et de la tolérance au risque de chacun.

Le présent document peut contenir des déclarations prospectives qui sont de nature prévisionnelle et pouvant comprendre des termes comme « prévoir », « s’attendre à », « compter », « croire », « estimer » ainsi que les formes négatives de ces termes. Les déclarations prospectives sont fondées sur des prévisions et des projections à propos de facteurs généraux futurs concernant l’économie, la politique et les marchés, comme les taux d’intérêt, les taux de change, les marchés boursiers et financiers, et le contexte économique général; on suppose que les lois et règlements applicables en matière de fiscalité ou autres ne feront l’objet d’aucune modification et qu’aucune catastrophe ne surviendra. Les prévisions et les projections à l’égard d’événements futurs sont, de par leur nature, assujetties à des risques et à des incertitudes que nul ne peut prévoir. Les prévisions et les projections pourraient s’avérer inexactes dans l’avenir. Les déclarations prospectives ne garantissent pas les résultats futurs. Les événements réels peuvent différer grandement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives. Un certain nombre de facteurs importants, y compris ceux énumérés plus haut, peuvent contribuer à de tels écarts. Vous ne devriez pas vous fier aux déclarations prospectives.

MD Le logo TD et les autres marques de commerce sont la propriété de La Banque Toronto-Dominion ou de ses filiales.


Share
retour au sommet Haut