En savoir plus sur Placements directs

Qu’est-ce que la vente à découvert?


Vente à découvert? Vendre un titre à découvert? Quels sont les types de stratégies? Ai-je besoin d’un compte sur marge? Comment tout cela fonctionne-t-il? Vous voulez en savoir davantage? Poursuivez votre lecture.

Introduction à la vente à découvert   

La vente à découvert est une stratégie utilisée par les investisseurs aguerris visant à réaliser un bénéfice lorsque le cours d’une action baisse. D’ordre général, les investisseurs achètent des actions en pensant que leur valeur augmentera afin de pouvoir les vendre à un prix plus élevé et réaliser un bénéfice en empochant la différence. On dit alors que l’acheteur a une position longue. La vente à découvert est la technique inverse. C’est ce que font les investisseurs lorsqu’ils anticipent une baisse du cours.

Cette stratégie procure un effet de levier : les investisseurs vendent les actions qu’ils ont empruntées à un prêteur dans l’espoir que leur valeur chutera. Ils espèrent ainsi racheter ces titres à un prix plus bas avant de les rendre au prêteur. La différence entre le prix de vente et le prix d’achat du titre correspond au bénéfice.

Il faut garder à l’esprit que vous devrez payer des intérêts à votre courtier, ce qui viendra réduire le bénéfice réalisé sur l’opération. À noter aussi qu’il y a des règles, risques et frais supplémentaires par rapport aux placements autogérés standards.

Qu’est-ce qu’un compte sur marge?

Avant de tenter votre chance à la vente à découvert, vous aurez besoin d’un compte sur marge.

Comme pour un prêt, vous devez présenter une demande et être admissible pour obtenir un compte sur marge. Il en est ainsi parce que vous devez prouver que vous avez la capacité de rembourser l’argent emprunté et de couvrir la perte éventuelle si les choses jouent en votre défaveur.

Un compte sur marge permet d’emprunter de l’argent sur les titres que vous détenez déjà afin d’en acheter d’autres. Ainsi, lorsque vous achetez un titre au moyen d’un tel compte, vous pouvez choisir de payer seulement une partie du montant total des actions et d’emprunter la différence à votre courtier. C’est ce qu’on appelle un « achat sur marge ».

Cliquez ici pour en savoir plus sur les comptes sur marge, les exigences supplémentaires et d’autres facteurs à prendre en compte.

Comment fonctionne la vente à découvert?

Short selling

Le cours des actions fluctue constamment et la vente à découvert peut permettre de tirer profit des fluctuations à la baisse. S’il anticipe qu’une action chutera, un investisseur peut vendre ce titre à découvert dans l’espoir d’empocher un profit.

Alors, comment ça fonctionne?

Un investisseur emprunte les actions d’une entreprise donnée à un prêteur (son courtier) et les vend sur le marché libre. Idéalement, cet investisseur remplacera les actions empruntées à un prix moindre.

La différence entre le prix de vente des actions et le coût de remplacement représente le bénéfice (moins tous frais et autres exigences liées au compte sur marge, bien entendu).

Voici un exemple très simplifié : admettons que vous empruntez une action à votre courtier et la vendez 100 $. Si le cours de cette action chute à 80 $, vous pouvez la racheter à ce prix, rendre l’action à votre courtier et faire un bénéfice de 20 $ en empochant la différence.

Après que vous avez vendu l’action à découvert, votre courtier peut vous demander de couvrir votre position à tout moment s’il n’est plus en mesure de vous prêter les actions. C’est ce qu’on appelle un « rachat forcé ».

Avantages et inconvénients de la vente à découvert

Voici les avantages possibles de la vente à découvert :

  • Vous pourriez faire rapidement un gain si le cours de l’action baisse.
  • Elle peut permettre d’équilibrer les risques au sein de votre portefeuille.
  • Grâce à l’effet de levier que procure le compte sur marge, vous pourriez avoir à injecter moins de capital dans votre placement initial.
  • Lorsque la vente à découvert est utilisée avec prudence, elle peut permettre de couvrir des risques (une stratégie qui permet de compenser le risque d’une fluctuation défavorable des cours).

Inconvénients de la vente à découvert :

  • Les risques sont plus élevés.
  • Les frais de négociation sont plus élevés (p. ex. intérêts sur marge et frais liés au prêt d’action).
  • Votre courtier pourrait exiger un « rachat forcé ».
  • La perte peut atteindre une valeur illimitée étant donné que le cours des actions que vous aurez empruntées n’est pas plafonné (tout comme le coût de remplacement).
  • Les clients qui vendent à découvert sont responsables de la contre-passation des dividendes et de toute autre distribution lorsqu’ils sont à découvert.
  • Certains titres ne peuvent pas être vendus à découvert. C’est notamment le cas des titres suivants :
    • Titres se négociant à moins de 1 $.
    • Titres inscrits aux tableaux hors cote du NASDAQ ou Pink Sheet.
    • Titres américains ne figurant pas sur la liste restrictive.
    • Titres inscrits sur la liste de surveillance et sans valeur d’emprunt.

Comment vendre une action à découvert?

Voici un survol du processus de vente à découvert habituel :

  • Demandez et obtenez un compte sur marge auprès de votre courtier.
  • Demandez et obtenez l’autorisation de procéder à des ventes à découvert depuis votre compte sur marge.
  • Déterminez les actions que vous souhaitez vendre à découvert.
  • Passez un ordre de vente en précisant qu’il s’agit d’une vente à découvert.
  • Une fois l’ordre exécuté, le produit de la vente sera déposé dans votre compte.
  • Fermez votre position vendeur en « achetant pour couvrir » ou en « achetant pour fermer ». Le terme « acheter pour fermer » est surtout utilisé par les négociateurs d’options et fait principalement référence aux options, tandis que le terme « acheter pour couvrir » est habituellement utilisé dans le contexte d’actions.
  • Remettez les actions que vous avez empruntées à votre courtier.

Comme il n’y a pas de limite de temps pour remplacer les actions que vous avez empruntées, votre prêteur peut vous obliger à fermer votre position vendeur et à remplacer les actions empruntées. C’est souvent le cas lorsque l’investisseur risque d’avoir de la difficulté à rendre les actions parce que leur cours évolue à la hausse et que les pertes pourraient être importantes.

Bien que le principe semble simple, notons que cette technique peut exiger beaucoup de temps, surtout pendant les étapes de demande et de vérification de l’admissibilité.

Conclusion

Il est bon de savoir que très peu d’investisseurs sont à l’aise avec cette stratégie étant donné qu’on tend généralement à prévoir une hausse du cours des actions.

Si vous êtes plutôt à la recherche d’une stratégie de placement à long terme, sachez que l’achat d’actions est une technique beaucoup plus sûre.

Si vous songez tout de même à adopter cette pratique, vous pouvez commencer par demander un compte sur marge auprès de Placements directs TD.



L’utilisation de fonds empruntés pour financer l’achat de titres implique un risque plus important qu’un achat fait uniquement avec des liquidités. Si vous empruntez de l’argent pour acheter des titres, votre obligation de rembourser le prêt et de payer les intérêts selon ses modalités demeure la même, même si la valeur des titres achetés diminue. Une stratégie de placement qui utilise des fonds empruntés peut entraîner des pertes beaucoup plus importantes qu’une stratégie qui ne fait pas appel à l’emprunt.

Prêt à commencer à investir par vous-même?

Vous avez du choix. Apprenez-en davantage sur les plateformes de négociation et les outils avancés intuitifs de Placements directs TD ou sur AppuiObjectifsMC TD, une application simple et conviviale.

Partagez cet article

Autre article

  • Comment acheter des actions

    Les actions sont une forme de placement populaire par les temps qui courent. Comprendre comment acheter des actions vous aidera à décider si cette option vous convient.

retour au sommet