Investir dans un marché baissier


Il arrive un moment dans chaque cycle de marché où les investisseurs vendent massivement leurs actions. S’il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire pour éviter les pertes à court terme, cela ne signifie pas que vous devez vous joindre au troupeau. En fait, un marché baissier, que l’on définit comme une baisse de 20 % des actifs sous forme d’actions entre le sommet et le creux des cours, peut être l’occasion d’acheter des placements de qualité à prix réduit, ce qui peut vous aider à constituer un patrimoine à long terme.

Qu’est-ce qu’un marché baissier?

Les marchés progressent et reculent en permanence, mais ce n’est que lorsqu’ils chutent de 20 % ou plus que l’on considère les actions comme étant en territoire baissier. En 2022, les marchés boursiers américains ont répondu à cette définition lorsque le S&P 500 a chuté de plus de 20 % entre décembre 2021 et juin 2022. (Le marché canadien a connu un recul moins important au cours de la même période, ce que l’on appelle plus généralement une correction.) Bien que l’origine de ce terme se soit perdue dans la nuit des temps, dans le langage du marché, les marchés baissiers sont associés au pessimisme et les marchés haussiers, à l’optimisme.

Un marché baissier se produit généralement lorsqu’un changement significatif des conditions du marché entraîne une baisse des bénéfices des entreprises ou une contraction des ratios d’évaluation, à savoir le rapport entre le cours de l’action et les bénéfices ou la valeur comptable, voire les deux. Ces changements peuvent se produire pour de nombreuses raisons, notamment une augmentation rapide de l’inflation et des taux d’intérêt (comme cela s’est produit en 2022), une bulle spéculative atteignant un point de rupture (comme en 2008 avec le logement ou en 2000-2001 avec les actions des sociétés Internet), ou un autre facteur qui fait perdre confiance aux investisseurs (comme cela s’est produit pendant les confinements dus à la COVID-19 en 2020). Les marchés baissiers coïncident souvent avec une récession économique, ou les précèdent. 

Pendant un marché baissier, les capitaux entrants dans les actions coulent goutte à goutte, tandis que les capitaux sortants augmentent. De nombreux investisseurs choisissent de vendre leurs actions, souvent à perte. Où va tout cet argent? Il peut se trouver sous forme de liquidités dans des comptes bancaires ou être réaffecté à des actifs moins risqués tels que des obligations d’État. Lorsque les cours boursiers baissent, une grande partie de la capitalisation boursière disparaît tout simplement. 

La durée moyenne d’un marché baissier du sommet au creux, et il y en a eu 13 aux États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale, est de 389 jours civils. De nombreux investisseurs ont aujourd’hui un souvenir inoubliable du krach de 2008-2009, qui était plus grave que la plupart des autres. Il a duré 517 jours, du sommet du marché en octobre 2007 au creux en mars 2009. 

Marché baissier et marché haussier

Un nouveau marché haussier commence lorsqu’un marché baissier atteint son point le plus bas et que les cours boursiers recommencent à augmenter de façon soutenue. Alors que les marchés baissiers se caractérisent par une détérioration des conditions économiques, dans les marchés haussiers, ces nuages commencent à se dissiper. L’inflation diminue et les dépenses de consommation se stabilisent et recommencent même à augmenter. Les marchés haussiers ont tendance à durer beaucoup plus longtemps que les marchés baissiers : toute la décennie de 2010 à 2019 était un marché haussier. 

Un marché haussier peut toujours connaître des replis, y compris des corrections de 10 % à 20 %. Les corrections se produisent généralement lorsque les prix des actifs augmentent plus rapidement que les investisseurs ne s’y attendent, en particulier lorsqu’ils examinent les paramètres fondamentaux des sociétés, comme les bénéfices. Si les prix s’emballent, les évaluations peuvent se réinitialiser, mais cela ne changera pas forcément la répartition des ressources dans l’économie, comme c’est le cas dans un marché baissier. Par exemple, le marché baissier de la « grande récession » de 2008-2009 a vu le puissant marché du logement des États-Unis devenir une partie beaucoup moins importante de son produit intérieur brut. 

 

Comment négocier des titres dans un marché baissier?

Même les investisseurs les plus avisés ne peuvent pas dire en temps réel à quel moment le marché atteint un sommet ou un creux. Ainsi, les investisseurs qui tentent d’« anticiper le marché » courent le risque de vendre certains de leurs placements à des cours faibles et de manquer des jours de forte croissance. Les investisseurs qui ont un horizon de placement plus long peuvent profiter d’un marché baissier afin de se constituer un patrimoine pour l’avenir. Voici quelques tactiques clés : 

Maîtrisez vos émotions

Les cours boursiers ont tendance à fluctuer davantage que leur valeur intrinsèque ne le laisserait supposer en raison des émotions humaines. Si vous avez acheté des actions de sociétés bien gérées dont les plans d’affaires sont solides, leur cours peut finir par se redresser. Leur vente bloque les pertes éventuelles. 

Cherchez le calme

Cela peut sembler contre-intuitif, mais quelques moyens de tirer parti de la volatilité à long terme consistent à faire abstraction du bruit et à continuer de faire ce que vous faisiez déjà. Par exemple, cotisez régulièrement à un régime d’épargne, rééquilibrez vos avoirs au moins une fois par an, faites fructifier votre épargne grâce aux dividendes et attendez que ça passe. Sur de longues périodes, les principaux marchés boursiers ont récompensé ceux qui ont su attendre par des rendements qui peuvent aisément dépasser l’inflation. 

Envisagez de diversifier vos avoirs

Dans le contexte d’un marché baissier, presque tous les titres subissent une baisse du cours, mais pas nécessairement d’un montant similaire, et un portefeuille bien diversifié peut atténuer l’incidence du repli du marché. Par conséquent, les investissements dans un éventail de catégories d’actifs, de secteurs et de zones géographiques peuvent contribuer à réduire au minimum la volatilité de votre portefeuille.

Envisagez une stratégie défensive

Certaines actions peuvent être moins volatiles que d’autres. Vous pouvez vérifier le degré de volatilité d’une action en examinant l’évolution de son cours et en le comparant aux actions du même secteur ou du marché boursier dans son ensemble. En règle générale, les sociétés ayant une forte capitalisation boursière, des bénéfices constants, des dividendes élevés, un endettement relativement faible et un important avantage concurrentiel (protection contre la concurrence, par exemple, comme dans les secteurs hautement réglementés tels que les télécommunications, les services publics, les banques, l’énergie et la construction de chemins de fer) sont considérées comme moins volatiles. Ces sociétés tendent également à être regroupées dans des secteurs où les gens doivent dépenser de l’argent dans les bonnes comme dans les mauvaises périodes, comme les biens de consommation de base et les logements locatifs résidentiels. 

Procédez à des achats périodiques par sommes fixes

Au lieu de mettre de l’argent de côté chaque fois que vous y pensez (pour bien des gens, cela équivaut à la saison des REER en février), mettez en place des cotisations mensuelles ou aux deux semaines à votre régime d’épargne. Non seulement cela vous permet de vous payer en premier, mais la mise en place de cotisations automatiques peut vous aider à profiter des fluctuations du marché. Lorsque vous versez chaque mois la même cotisation en dollars, vous êtes en mesure d’acheter un plus grand nombre de parts d’un titre lorsque le prix est bas que lorsque le prix est élevé. En d’autres termes, vous achetez à bas prix, l’un des facteurs clés d’un placement réussi, sans même y penser. 

Adoptez une stratégie de réalisation de pertes fiscales

Cette stratégie concerne la détention de placements dans des comptes non enregistrés, qui sont assujettis à l’impôt. Les actions ou les fonds malmenés d’un portefeuille peuvent généralement se vendre avec une perte en capital (la différence entre le montant payé pour acheter le placement et le montant auquel vous l’avez vendu). Vous pouvez ensuite utiliser cette perte pour compenser d’autres revenus au cours de la même année fiscale, voire au cours des années fiscales suivantes. En général, il s’agit de titres dont vous vouliez vous débarrasser de toute façon, et non de ceux qui, à votre avis, réunissent les conditions nécessaires pour une reprise.

Gardez un œil sur les signes de reprise

Bien que les investisseurs ne puissent pas prédire un creux ou un sommet, ils peuvent avoir une idée du moment où le marché pourrait se redresser. Si quelques trimestres de pertes d’emplois sont suivis par quelques mois de gains, cela pourrait être un signe de reprise économique. Un retour à une inflation plus normale (généralement considérée comme étant de l’ordre de 2 % à 3 % d’augmentation par an) peut également indiquer qu’un environnement économique et de marché plus normal est en train de se mettre en place. Demandez-vous si vous devriez prendre des mesures importantes fondées sur de meilleures nouvelles pour aider à gérer les inquiétudes liées aux placements.  

Cela dit, un marché baissier peut être une excellente occasion de faire travailler votre argent. Prenons l’exemple du placement suivant dans un marché baissier : certaines actions d’il y a un an sont en vente à un prix potentiellement réduit, ce qui les rend intéressantes pour les investisseurs. Il faudra peut-être un an, voire plusieurs années, pour qu’elles retrouvent leur valeur perdue. Voyez si cela correspond à votre horizon temporel. Ce qui compte, c’est de se constituer un patrimoine à long terme, et un marché baissier peut être le moment idéal pour le faire. 

Foire aux questions

Qu’est-ce qu’un « marché baissier » en bourse?

Un marché baissier se définit par une baisse de 20 % des actifs sous forme d’actions. En 2022, les marchés boursiers américains ont répondu à cette définition lorsque le S&P 500 a chuté de plus de 20 % entre décembre 2021 et juin 2022. De manière générale, les marchés baissiers sont associés au pessimisme tandis que les marchés haussiers sont associés à l’optimisme.

Peut-on réaliser des bénéfices dans un marché baissier?

Les investisseurs peuvent envisager plusieurs solutions, dont voici quelques exemples : verser des cotisations régulières à leur régime d’épargne, rééquilibrer leurs avoirs au moins une fois par an, faire fructifier leur épargne grâce aux dividendes et attendre que ça passe.

Comment puis-je protéger mon argent dans un contexte de marché baissier?

La diversification est l’une des nombreuses façons de protéger votre argent dans le contexte d’un marché baissier. Examinez les 11 secteurs de la classification industrielle mondiale standard (GICS), à savoir l’énergie, les matériaux, les produits industriels, les biens de consommation discrétionnaire, les biens de consommation de base, les soins de santé, les services financiers, les technologies de l’information, l’immobilier, les services de communication et les services publics.

Par exemple, certaines actions peuvent être moins volatiles que d’autres. Il faut également faire attention au risque de surdiversification. 

Quels sont les placements qui se portent bien dans un marché baissier?

Certaines actions peuvent s’en sortir mieux que d’autres pendant un marché baissier. Ces actions dites défensives tendent à être associées à une grande capitalisation boursière, à des bénéfices constants, à des dividendes élevés, à un endettement relativement faible et à un important avantage concurrentiel (protection contre la concurrence, par exemple, comme dans les secteurs très réglementés tels que les télécommunications, les services publics, les banques, l’énergie et la construction de chemins de fer). 

Combien de temps durent généralement les marchés baissiers?

La durée moyenne d’un marché baissier, du sommet au creux, est de 389 jours civils. De nombreux investisseurs ont aujourd’hui un souvenir inoubliable du krach de 2008-2009, qui a duré 517 jours et était considéré comme plus grave que la plupart des autres. Il est passé d’un sommet de marché en octobre 2007 à un creux de marché en mars 2009. 


Vous souhaitez commencer à investir par vous-même? 

Nous offrons deux services aux investisseurs autonomes : Placements directs TD, qui comprend une foule de plateformes et d’outils avancés, et NégociTitresMC TD, une appli de négociation mobile simplifiée. 


Partagez cet article

Une question? Trouvez la réponse