Les options d’achat expliquées


Vous avez compris comment acheter et vendre des actions, des placements à revenu fixe et des fonds négociés en bourse, et vous êtes prêt à aller plus loin. Quelles sont les prochaines étapes? Les options — plus particulièrement les options d’achat – sont une possibilité.

Qu’est-ce qu’une option d’achat?

Une option d’achat est un contrat qui confère à son titulaire le droit, mais non l’obligation, d’acheter une action, une obligation, un produit de base ou un autre actif à un prix donné avant une date fixe. Le titulaire peut exercer son contrat ou se rendre jusqu’à l’échéance, d’où le terme « option ». Les options elles-mêmes ne sont pas de vrais titres, mais plutôt un type de produit dérivé dont la valeur provient d’un autre actif. Elles peuvent être achetées et vendues comme des actions en tant que produits dérivés et de gré à gré par des institutions financières. Elles ne sont pas assorties des droits et des avantages que donne la possession des actions sous-jacentes, comme l’admissibilité à recevoir des dividendes ou à voter sur des résolutions d’entreprise.

Pourquoi voudrais-je négocier des options?

Pour le vendeur, la vente d’une option d’achat procure une source potentielle de revenu. Un acheteur les achète à un prix qu’on appelle une prime. (La prime est établie par action, bien que les options comprennent habituellement un lot de 100 actions.) Pour l’acheteur, il peut s’agir d’un levier pour être en meilleure position ou pour gérer les risques.  

Comment les options d’achat fonctionnent-elles?

Imaginez un investisseur qui croit qu’une société pourrait être la cible d’une offre publique d’achat qui ferait augmenter le cours de son action. Plutôt que d’acheter des actions, pour la même somme d’argent, l’investisseur pourrait acheter un plus grand nombre d’options, ce qui lui permettrait d’acheter des actions plus tard, mais au prix d’aujourd’hui. Si les actions font l’objet d’une offre publique d’achat durant cette période et que le prix augmente, l’investisseur pourrait se prévaloir de ces options et acheter des actions, sachant qu’elles pourraient être vendues immédiatement à un prix plus élevé. (Dans certains cas, l’investisseur pourrait avoir besoin d’emprunter de l’argent pour se prévaloir de ces options.)

Maintenant, imaginons que l’investisseur est convaincu à 75 % que le cours des actions de la société X baissera après la publication des prochains états financiers trimestriels. Il peut vendre ses actions maintenant et acheter une option d’achat pour racheter un nombre égal d’actions de la société X dans l’éventualité où il se soit trompé et que les résultats soient plutôt positifs. Cela peut paraître complexe et même inefficace pour un investisseur individuel, mais de tels produits dérivés peuvent aider à gérer les risques relativement aux fonds de couverture et permettre aux autres investisseurs institutionnels de parier gros en misant sur une petite différence de prix entre les actifs.  

Position d’acheteur ou de vendeur sur option d’achat

Une stratégie de position d’acheteur sur option d’achat consiste à vendre une option d’achat d’actions ou d’autres actifs que vous possédez déjà. Connue sous le nom de « option d’achat couverte », cette stratégie comprend le risque de devoir potentiellement vous départir de vos actions si un acheteur choisit de se prévaloir de son option. Cette situation peut se produire si le prix de l’action s’élève au-dessus du prix d’exercice avant la date d’échéance. Les gestionnaires de fonds ont souvent recours à la stratégie de position d’acheteur sur option d’achat pour générer un revenu d’actions ou de produits de base qui, autrement, ne verseraient aucun dividende. 

Dans une position de vendeur sur option d’achat, le vendeur ne détient pas les actions. Il s’agit d’une « option d’achat à découvert ». C’est une solution plus risquée comprenant un passif au potentiel illimité si le cours de l’action augmente et que le vendeur se voit forcer d’acheter des actions pour honorer sa part du contrat. Si le cours de l’action descend, l’acheteur n’exercera pas l’option; le vendeur bénéficiera donc de la prime payée pour l’option.

Les options d’achat d’actions émises aux dirigeants ou aux employés d’une société pour encourager la fidélité et le rendement au travail sont aussi une forme d’options d’achat, bien qu’elles ne soient pas négociées publiquement ou transférables.

Voilà quelques exemples de stratégies sur options d’achat; il en existe plusieurs autres. Les options sont attrayantes, car elles constituent une activité neutre par rapport au marché : Vous pouvez générer un profit, que le marché soit en hausse ou en baisse. Tandis que l’acheteur d’une option d’achat mise sur la croissance, le vendeur place un ordre de vente, en anticipant que le prix de l’action descendra ou qu’il ne dépassera pas le prix auquel l’option peut être exercée, soit le prix d’exercice.

Comment établit-on la valeur des options?

L’option d’achat a une valeur jusqu’à sa date d’expiration. Par exemple, si le prix d’exercice est de 50 $ et que l’action est négociée à 55 $, sa valeur intrinsèque est de 5 $. Si le titulaire exerce son droit sur l’option immédiatement, il obtiendra 5 $ par action, moins le montant de la prime payée pour l’option. Si l’action est négociée sous le prix d’exercice, l’option est « hors du cours » et sa valeur sera moins importante, basée uniquement sur la durée restante de l’option et les probabilités que l’action dépasse le prix d’exercice durant cette période.

Les options à court terme de moins d’un an sont habituellement vendues en prévision d’un événement qui pourrait influer sur le prix de l’action. Les options à long terme de plus d’un an sont plus souvent utilisées pour spéculer sur la croissance d’une action. Leur prime a tendance à être plus élevée en raison de la plus longue période allouée pour que l’action dépasse le prix d’exercice. La valeur intrinsèque plus la durée de l’option constituent la valeur extrinsèque que représente la prime.

Principaux facteurs à considérer…

À l’achat d’une option d’achat : Le potentiel de hausse justifie-t-il la prime que vous payez?

À la vente d’une option d’achat : Vous avez acheté l’option pour une raison. La raison est-elle moins importante qu’avant? L’acheteur est-il prêt à payer une prime plus élevée que celle que vous avez payée?

Comment accéder à la négociation d’options

Pour acheter ou vendre des options d’achat, vous devez avoir un compte de courtage particulier.
Les clients actuels de Placements directs TD peuvent faire une demande d’approbation de négociation d’options. Quatre niveaux de négociation d’options sont offerts, selon le type de compte. L’approbation est donnée en fonction des connaissances en matière de placement du client, de son revenu et de la taille du compte.

Les options d’achat sont habituellement achetées et vendues en lots correspondant au droit d’acheter 100 actions sous-jacentes. Les options vendues sur le marché boursier sont généralement limitées aux actions dans le premier quartile selon la capitalisation boursière.

En conclusion

Les options et les stratégies d’option peuvent être complexes et ne s’adressent pas à tous les investisseurs. Par contre, si vous maîtrisez la négociation d’actions et souhaitez découvrir d’autres occasions sur le marché boursier, elles valent peut-être la peine d’être examinées.


Ouvrir un compte en ligne : c’est rapide et facile

Que vous soyez un investisseur autonome débutant ou chevronné, bienvenue à Placements directs TD.

  • Faites une demande en ligne

    C’est facile d’ouvrir un compte au comptant, un compte sur marge, un REER ou un CELI.

  • Appelez-nous

    Nous sommes là pour vous, du lundi au vendredi, de 7 h à 20 h HE.

    1-800-361-2684 1-800-361-2684
  • Prenez rendez-vous

    Venez discuter en personne dans une succursale près de chez vous.


Partagez cet article

Une question? Trouvez la réponse