En quoi le CELI est-il différent du REER?

Peut-on épargner à l’abri de l’impôt? Fiscalement avantageux, le CELI et le REER peuvent vous aider à atteindre vos objectifs d’épargne et de placement. Mais quel est le meilleur choix pour vous?

Il n’est pas toujours évident de savoir comment protéger son revenu, mais le CELI et le REER, idéalement les deux, ont leur place dans un régime d’épargne. S’il vous faut choisir, vous devez comprendre ce qui les distingue. Voici des aspects importants à considérer pour vous aider à choisir la meilleure option pour vous.

Comparaison des caractéristiques

  1. Utilisation principale : Généralement, le REER sert à épargner en vue de la retraite, et le CELI, à épargner pour ce que vous voulez.
  2. Admissibilité : Vous pouvez cotiser à un REER après que vous avez commencé à toucher un revenu d’emploi ou de certaines autres sources. Pour ouvrir un CELI à la TD, vous devez être majeur dans votre province de résidence.
  3. Plafond de cotisation : En 2019, le plafond de cotisation au CELI s’établit à 6 000 $, tandis que pour le REER, il correspond à 18 % de votre revenu déclaré en 2018 ou 26 500 $, selon le montant le moins élevé, sous réserve de certains ajustements.
  4. Droits de cotisation inutilisés : Vos droits de cotisation inutilisés sont reportés pour le REER et le CELI.
  5. Retraits : Les retraits du REER sont imposables, sous réserve de certaines exceptions. Vous pouvez retirer des fonds du CELI en tout temps, sans payer d’impôt3!
  6. Montants des retraits : Les droits de cotisation correspondant au montant retiré du REER sont perdus. Les retraits du CELI sont ajoutés à vos droits de cotisation des années suivantes.
  7. Imposition : Les cotisations au CELI ne sont pas déductibles d’impôt, contrairement aux cotisations au REER qui peuvent contribuer à réduire votre impôt sur le revenu.
  8. Échéance du régime : Le REER vient à échéance à la fin de l’année civile de votre 71e anniversaire. Il n’y a pas d’âge limite pour le CELI.
  9. Régime du conjoint : Vous pouvez cotiser directement au REER de votre conjoint.

Quel est votre objectif d’épargne?

Si vous épargnez pour les études, une voiture, des rénovations ou tout autre objectif à court terme, le CELI peut être la meilleure option. Vos retraits ne seront pas imposables.

Si vous épargnez en vue de la retraite, le REER peut alors s’avérer un excellent choix.

Que permet le Régime d’accession à la propriété (RAP)?

Le RAP permet aux acheteurs d’une première maison de faire un retrait maximal de 35 000 $ de leur REER1.

Si vous épargnez pour acheter une maison, il pourrait être judicieux de puiser la mise de fonds dans votre REER. La somme retirée peut être remboursée par versement sur une période de 15 ans.

Que permet le Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP)?

Le REEP permet de retirer des fonds de votre REER pour financer un programme de formation ou d’études pour vous, votre conjoint ou votre conjoint de fait2. Le retrait n’est pas imposable et vous n’avez pas à l’ajouter à votre revenu. Vous devez le rembourser sur une période maximale de 10 ans et les sommes non remboursées doivent être ajoutées à votre revenu de l’année où elles sont exigibles.

Le CELI aussi peut vous aider à épargner pour les études, mais les retraits sont traités différemment. Dans le REEP, ils doivent être remboursés, mais pas dans le CELI.

Quelle est votre tranche de revenus?

Plus votre revenu est élevé, plus votre tranche d’imposition est élevée.
Si vous vous situez dans une tranche d’imposition basse, pensez au CELI pour vous constituer un capital. À mesure que votre tranche d’imposition augmente, vous pouvez retirer des fonds de votre CELI pour cotiser à votre REER afin de réduire votre impôt.

Aurez-vous d’autres sources de revenu?

Il est important de comprendre l’incidence du REER ou du CELI sur votre admissibilité à certaines prestations fédérales fondées sur le revenu. Par exemple, la prestation de sécurité de la vieillesse est versée aux personnes dont le revenu est inférieur à 74 788 $ (2017). Toute somme excédentaire viendra réduire la prestation à laquelle vous avez droit.

Si vous prévoyez toucher une rente élevée à la retraite, pensez à cotiser au CELI. Les retraits du CELI ne sont pas imposables. Vous pouvez donc retirer des fonds de votre CELI à la retraite et augmenter vos liquidités, sans incidence sur les prestations fédérales fondées sur le revenu.

Comment faire pour ouvrir un CELI?

Même si le CELI n’est pas spécialement conçu comme un compte d’épargne retraite, il peut être un excellent complément au REER en raison de sa souplesse. Si vous avez déjà cotisé au maximum à votre REER, le CELI est alors un moyen d’épargner, de faire fructifier votre argent et de retirer des fonds à l’abri de l’impôt.

Pour en savoir plus sur le CELI et comment vous pouvez atteindre vos objectifs d’épargne, prenez rendez-vous et passez dans une succursale au moment qui vous convient.

Vous avez déjà un compte BanqueNet? Faites une demande en ligne et remplissez le formulaire si vous avez déjà un compte-chèques ou un compte d’épargne TD Canada Trust.



Share this article

Ce que vous offre la TD

Durée limitée : Investissez 1000 $ et recevez 100 $1.


1,2 Sous réserve des critères d’admissibilité et des conditions.

3,4 Sous réserve des restrictions relatives aux placements choisis.

Les renseignements sur le CELI sont fondés sur l’information fournie par le gouvernement du Canada. Pour en savoir plus ou pour consulter les mises à jour, visitez le site Web de l’Agence du revenu du Canada.

retour au sommet