CELI ou REER : quelle est la différence?

Femme-à-l'aide-d'un ordinateur-portable

Peut-on épargner pour l’avenir et mettre son argent à l’abri de l’impôt? Le CELI et le REER présentent tous deux des avantages fiscaux et peuvent vous aider à atteindre vos objectifs. Mais quel compte vous convient?

Il n’est pas toujours évident de savoir comment protéger son revenu, mais le CELI ET le REER peuvent avoir leur place dans un plan d’épargne. S’il faut choisir, il faut comprendre ce qui les distingue.

Voici des aspects à considérer pour vous aider à faire le meilleur choix pour vous.


Comparaison des caractéristiques

  • Usage principal - Généralement, le REER est utilisé pour épargner en vue de la retraite, et le CELI, pour épargner dans n’importe quel but.
  • Admissibilité - Vous pouvez cotiser à un REER après que vous avez commencé à toucher un revenu d’emploi ou de certaines autres sources. Pour ouvrir un CELI à la TD, vous devez avoir atteint l’âge de la majorité dans votre province ou territoire de résidence.
  • Plafond de cotisation - Le plafond de cotisation de 2019 et de 2020 pour le CELI s’établit à 6 000 $. Le plafond de cotisation au REER en 2019 correspond à 18 % de votre revenu gagné déclaré pour l’année d’imposition 2018 ou 26 500 $, selon le montant le moins élevé, sous réserve de certains rajustements.
  • Droits de cotisation inutilisés - Vos droits de cotisation inutilisés sont reportés pour le REER et le CELI.
  • Retraits - Les retraits du REER sont imposables, sous réserve de certaines exceptions. Vous pouvez retirer des fonds du CELI en tout temps, sans payer d’impôt1!
  • Montants des retraits - Les droits de cotisation correspondant au montant retiré du REER sont perdus, sous réserve de certaines exceptions. Les retraits du CELI sont ajoutés à vos droits de cotisation de l’année suivante.
  • Imposition - Les cotisations au CELI ne sont pas déductibles d’impôt, contrairement aux cotisations au REER qui peuvent contribuer à réduire l’impôt à payer sur votre revenu personnel.
  • Échéance du régime - Le REER vient à échéance à la fin de l’année civile de votre 71e anniversaire. Il n’y a pas d’âge limite pour le CELI.
  • Régime de conjoint - Vous pouvez cotiser directement au REER de votre conjoint. Il n’y a pas de CELI de conjoint.

Épargner pour la retraite

Couple-souriant-en regardant-par-la-fenêtre

Si vous épargnez en vue de la retraite, le REER peut alors s’avérer un excellent choix. Lorsque vous cotisez à un REER, vous reportez le paiement de l’impôt des années où votre revenu est à son sommet à la retraite, moment où votre revenu et vos obligations fiscales pourraient être moins élevés. Voyez-le comme une stratégie pouvant optimiser vos capacités d’épargne.

Même si le CELI n’est pas spécialement conçu pour l’épargne-retraite, il peut s’avérer un excellent complément au REER en raison de sa souplesse. Si vous avez déjà épuisé vos droits de cotisation au REER pour l’année, le CELI peut alors être un moyen d’épargner davantage en faisant fructifier votre argent à l’abri de l’impôt (les retraits sont libres d’impôt également).

Examinez les différents scénarios ci-dessous. Albert et Golnoosh épargnent en prévision de leur retraite, mais au moyen de stratégies différentes.



Épargner pour une mise de fonds

Couple-décoration-intérieur-maison

Le Régime d’accession à la propriété (RAP) permet aux acheteurs d’une première maison de faire un retrait maximal de 35 000 $ de leur REER2 .

Si vous épargnez pour acheter une maison, il pourrait être judicieux de puiser la mise de fonds dans votre REER. La somme retirée peut être remboursée par versements sur une période de 15 ans.

Examinez les différents scénarios ci-dessous. Samantha et Jean épargnent en vue de la mise de fonds sur une propriété, mais au moyen de stratégies différentes.




Découvrez les types de REER offerts par la TD

Ouvrez un REER auprès de la TD et commencez à épargner en vue de la retraite.


retour au sommet