Hausse des taux : voici quelques-unes des répercussions que cela pourrait avoir sur vous.

La hausse des taux d’intérêt peut avoir une incidence sur le coût d’emprunt, le rendement des placements et les taux d’épargne. Pour vous aider à comprendre la hausse des taux au Canada, nous avons préparé ce court guide.

Le Canada entre dans une phase de hausse des taux d’intérêt : la Banque du Canada (BdC) tente de gérer la hausse de l’inflation et d’autres facteurs économiques. Depuis le relèvement des taux d’intérêt au début de mars 2022 – une première en quatre ans –, les ménages canadiens commencent à en ressentir les effets de différentes façons. Certaines d’entre elles pourraient vous surprendre.

Au cours de la phase initiale de la pandémie de COVID-19, la BdC a abaissé son taux d’intérêt à 0,25 % pour soutenir l’économie canadienne face à l’incertitude économique et à la volatilité boursière soudaines. Le maintien de ce taux tout au long de 2020 et 2021 a permis aux emprunteurs d’obtenir un certain allégement sous la forme d’une réduction des intérêts payés, mais il a peut-être aussi contribué à l’effervescence du marché de l’habitation et à une hausse de l’inflation.

« L’endettement, c’est comme le carburant », explique Alex J. Lee, planificateur pour les clients à valeur nette élevée, Services-conseils de Gestion de patrimoine TD. « Il peut vraiment accélérer l’accroissement de votre patrimoine, mais aussi de vos pertes. Les taux d’intérêt y jouent un rôle important. »

Si vous avez un prêt hypothécaire ou des produits de crédit à la consommation ou si vous vous sentez un peu pris à la gorge financièrement, lisez bien ce qui suit. Alors que nous entrons dans une nouvelle phase de hausse des taux, voici quelques-unes des répercussions que cela pourrait avoir sur vous.


Taux hypothécaires

Les taux hypothécaires sont souvent la première chose à laquelle les gens pensent lorsqu’une hausse de taux est annoncée. Pour les acheteurs potentiels et les propriétaires actuels, même une légère augmentation peut avoir un effet important au fil du temps. Si vous détenez actuellement un prêt hypothécaire à taux fixe, vous ne ressentirez pas le changement immédiatement. Vous êtes toujours lié au taux d’intérêt que vous avez négocié au début de votre prêt, et ce taux ne changera pas avant la fin de la durée et le moment du renouvellement.

Si vous avez un prêt hypothécaire à taux variable, vous pourriez remarquer le changement après quelques jours ou quelques semaines. Toutefois, selon votre entente, vos paiements mensuels pourraient ne pas changer. Une plus grande partie de vos versements sera plutôt consacrée aux intérêts, ce qui peut prolonger la durée de remboursement de votre prêt.

« Si vous utilisez activement le crédit pour financer vos placements immobiliers, vous devriez faire preuve de prudence lorsque ces hausses de taux entreront en vigueur, faute de quoi vous pourriez devenir surendetté », affirme M. Lee.


Autres dettes à la consommation

Les propriétaires qui ont utilisé leur maison pour obtenir un prêt sous forme de ligne de crédit sur valeur domiciliaire (LDCVD) pourraient également être touchés. Si vous avez une LDCVD, vous devriez revoir vos modalités et vous assurer que votre niveau d’endettement est toujours raisonnable.

La hausse des taux touche également les prêts étudiants. Quiconque rembourse encore son prêt étudiant pourrait voir ses versements mensuels augmenter. De plus, si vous avez acheté une nouvelle voiture avant la hausse de taux, vos paiements pourraient être touchés de la même façon. Comme un prêt hypothécaire, le financement auto est basé sur un taux d’intérêt fixe ou variable. Si vous avez choisi cette deuxième option, vos versements mensuels pourraient augmenter.


Taux d’intérêt sur l’épargne

Toutefois, les perspectives ne sont pas toutes sombres. Avec la hausse des taux d’intérêt, nous commençons également à observer une augmentation de l’épargne. L’exemple le plus évident est peut-être les certificats de placement garanti (CPG). Lorsque les taux d’intérêt étaient bas, les taux offerts pour les comptes d’épargne et les placements l’étaient aussi. Selon M. Lee, la hausse des taux des CPG peut être particulièrement avantageuse pour les investisseurs qui sont peut-être plus réfractaires au risque. « Conjugués à l’inflation élevée, les faibles rendements des CPG ont causé bien des difficultés à certaines personnes. La hausse des taux d’intérêt peut donc s’avérer très avantageuse », affirme-t-il.

Les obligations sont un autre type de placement touché par la hausse. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, les taux obligataires ont tendance à faire de même. Pour stabiliser la valeur des taux entre les obligations achetées avant la hausse et celles achetées après, le prix de l’obligation baisse. N’oubliez pas que de nombreux autres facteurs courants influencent le prix et le taux d’une obligation en dehors des taux d’intérêt.


Ralentissement de l’inflation

L’inflation, qui mesure la hausse du prix des biens et des services, peut être influencée par plusieurs variables, dont les taux d’intérêt. Lorsque les taux d’intérêt sont très bas, les gens ont tendance à emprunter et à dépenser davantage, ce qui peut perturber l’équilibre entre l’offre et la demande. Lorsque les taux d’intérêt sont plus élevés, les gens ont tendance à épargner davantage et à dépenser moins. L’augmentation des taux d’intérêt peut donc contribuer au rééquilibrage de l’économie. Au début de la pandémie, les taux d’intérêt ont été abaissés pour stimuler la croissance économique face à l’incertitude. Maintenant que la croissance économique est quelque peu excessive, la BdC a indiqué qu’il était temps de lever le pied. Bien que ce ne soit pas garanti, la hausse de taux devrait ralentir l’inflation au Canada. N’oubliez pas que cela pourrait aussi ralentir l’activité économique pendant un certain temps. Les prêts aux entreprises et aux particuliers sont touchés lorsque les taux augmentent, ce qui peut entraîner un ralentissement.

Alors que nous sortons tranquillement d’un environnement où les taux d’intérêt sont très faibles, M. Lee recommande de faire preuve de prudence : « Faites attention aux achats de biens immobiliers et aux placements à crédit au cours des prochains mois. Vous pourriez vous retrouver dans une situation où le coût d’emprunt a augmenté et où l’actif que vous avez acheté a perdu de sa valeur. Vous ne voulez pas perdre sur les deux fronts. »

La population canadienne en a beaucoup sur les épaules en ce moment. Au cours des deux dernières années, nous avons dû composer avec une pandémie mondiale, l’inflation et une incertitude géopolitique persistante. La hausse des taux d’intérêt apparaît comme un fardeau supplémentaire. Si vous avez besoin d’aide pour élaborer un plan qui tient compte de vos préoccupations financières, un professionnel en gestion de patrimoine pourrait vous aider.



Partager cet article

Articles connexes

Consultez les mises à jour des Services bancaires personnels et ce que nous faisons pour être prêts à vous aider.

Prendre rendez-vous

Venez nous rencontrer à la succursale la plus près de chez vous.
retour au sommet