Retrait de fonds d’un REER : ce que vous devez savoir

Quand puis-je retirer des fonds de mon REER?

Couple-plus-âgé-à-la-table-écrivant-sur-du-papier

Vous pouvez retirer des fonds de votre REER en tout temps1, à condition qu’ils ne soient pas dans un régime immobilisé. Cependant, les retraits sont assujettis à une retenue d’impôt et leur montant doit être inclus à titre de revenu lorsque vous produisez votre déclaration de revenus.

Dans certaines situations, vous pouvez faire des retraits de votre REER et profiter du report d’impôt. Par exemple : si les fonds sont utilisés pour acheter une première propriété avec le régime d’accession à la propriété ou pour payer vos études avec le régime d’encouragement à l’éducation permanente. Dans chacun de ces scénarios, il n’y a pas de retenue d’impôt et le retrait ne constitue pas un revenu (à condition que les fonds soient remboursés dans le REER dans les délais applicables).


Retrait de fonds d’un REER avant l’échéance

Bien comprendre les incidences fiscales des retraits de fonds de votre REER avant l’échéance peut vous aider à faire votre choix et à décider quel moment est le plus propice à un retrait. Si vous retirez des fonds de votre REER avant l’échéance :
  • Vous payez une retenue d’impôt : La retenue d’impôt varie en fonction du montant retiré et de votre province de résidence.
  • Vous payez de l’impôt sur le revenu : Vos retraits doivent être indiqués dans votre déclaration de revenus à titre de revenu. Si votre revenu courant est plus élevé que votre revenu de retraite, vous paierez plus d’impôt.
  • Vous perdez l’avantage de la capitalisation à l’abri de l’impôt : Étant donné que les cotisations REER peuvent fructifier au fil du temps, même un retrait de faible montant effectué aujourd’hui peut avoir de grandes répercussions sur votre épargne plus tard.
  • Vous perdez vos droits de cotisation : Lorsque vous retirez des fonds d’un REER, vous perdez de façon permanente les droits de cotisation que vous avez utilisés à l’origine pour faire votre cotisation.

Retraits d’un REER de conjoint

Couple-sur-un-canapé-utilisant-une-calculatrice-et-examinant-des-reçus

Les retraits au titre d’un REER de conjoint peuvent seulement être faits par le rentier (habituellement la personne à laquelle le régime versera un revenu de retraite).

Si vous cotisez à un REER de conjoint dans l’année du retrait ou dans les deux ans qui précèdent, vous (et non le rentier) pourriez être tenu d’inclure le montant du retrait à titre de revenu. C’est ce qu’on appelle la règle d’attribution.

Apprenez-en plus sur les règles de retrait d’un REER de conjoint.

Autres éléments d’intérêt :

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Un FERR vous permet de déterminer le montant des retraits que vous effectuez chaque année de votre épargne-retraite, sous réserve d’un montant minimum annuel.

Calculateur d’intérêts composés

Utilisez notre calculateur d’intérêts composés pour voir comment vos placements pourraient fructifier au fil du temps.

Découvrez les types de REER offerts par la TD

Un REER peut vous aider à atteindre vos objectifs de retraite.
Ouvrez un REER auprès de la TD et commencez à épargner en vue de la retraite.
Pour une durée limitée : Investissez 1 000 $ dans un REER et recevez 100 $2.

Mentions juridiques

1 Sous réserve des restrictions relatives aux placements détenus.

2 Des conditions s’appliquent. L’offre prend fin le 9 février 2020.


retour au sommet